Autres réalisations :

Aménagements
Bâtiment à usage proffessionnel

Projets maisons d'habitation :

choisissez votre préférence architecturale :

Les contemporaines :

Reproduction interdite

 

Les traditionnelles :

Reproduction interdite

 

Le nouveau prêt à taux zéro

Le renforcement du prêt à taux zéro annoncé en septembre 2015, en vigueur depuis le 01 janvier 2016,  inclut le relèvement des plafonds de revenus de 1 000 à 4 000 € selon les cas. Objectif : 120 000 PTZ en 2016.
Ce PTZ multivitaminé version 2016 est de fait bien plus alléchant. Les nouvelles conditions sont calibrées pour être « simples et lisibles » : augmentation des plafonds de revenus liés à l'éligibilité, doublement du montant (le PTZ pourra financer 40 % de l'achat d'un logement dans le neuf contre 18 % à 26 % aujourd'hui), possibilité de différer le remboursement du prêt à cinq, dix ou quinze ans.

.

L’objectif est que davantage de personnes, et notamment les jeunes, les classes modestes et moyennes puissent bénéficier d'une aide pour acheter leur premier logement.

.

Dernière mesure — et pas des moindres — « le PTZ pour l'achat d'un logement ancien à réhabiliter, jusqu'alors ouvert dans 6 000 communes rurales, sera étendu à la France entière ». Seule condition : le montant des travaux devra être au moins égal à 25 % du coût total de l’opération d'achat. Réintroduit timidement début 2015, le PTZ dans l'ancien n'avait en effet presque pas été utilisé...

.

De 47 000 PTZ en 2014, le ministère du Logement espère passer à 120 000 en 2016. Le coût financier est conséquent — 2 Mds€ par an —, mais il y a 50 000 emplois à la clé pour le secteur du BTP et ses satellites (PME, rénovation, artisanat).

.

Pas d'intérêts, aucun frais facturé

Recette miracle pour les emprunteurs ? La formule est un peu excessive, mais le prêt à taux zéro (PTZ) dispose effectivement des arguments pouvant redonner le sourire aux primo-accédants les moins fortunés. Le PTZ est un prêt complémentaire sans intérêts et sans frais aidé par l'Etat. Il s'adresse, sous conditions de ressources, aux personnes souhaitant devenir propriétaires de leur résidence principale pour la première fois. Un ménage qui n'a pas été propriétaire de sa résidence principale durant les deux dernières années est également éligible. Attention néanmoins : le PTZ ne finance qu'une partie de l'opération. Il doit donc être complété obligatoirement par d'autres prêts immobiliers et, éventuellement, par des apports personnels. Dans les faits, ce sont les banques — et non l'Etat — qui prêtent aux emprunteurs.

Les nouveaux plafonds de revenus

 

.......................................................Célibataire...................................Couple avec 2 enfants.........

Aujourd’hui Au 01-01-16 Aujourd’hui Au 01-01-16
ZONE A 36 000 € 37 000 € 72 000 € 74 000 €
ZONE B1 26 000 € 30 000 € 52 000 € 60 000 €
ZONE B2 24 000 € 27 000 € 48 000 € 54 000 €
ZONE C 22 000 € 24 000 € 44 000 € 48 000 €

 

Zone A : zone fortement tendue (demande bien trop importante par rapport à l’offre immobilière)

Zone B1 : zone tendue (agglomération de plus de 250 000 habitants)

Zone B2 : zone moyennement tendue (agglomération de plus de 50 000 habitants)

Zone C : zone faiblement tendue (le reste du territoire)